comment appréhender un changement dans sa vie
photo credit: sara b.

Procéder à un changement dans sa vie ne relève pas du hasard.

Soit on y a été forcé par un élément extérieur, soit c’est un changement souhaité qui répond à un besoin ou à une envie.

Nous allons tout abord voir comment nous pouvons appréhender un changement subi d’une manière positive.

Puis nous analyserons les changements souhaités afin de mieux les comprendre.

Je terminerai ensuite par un conseil simple mais très important à la réussite d’un changement.

Comment appréhender un changement subi

Il y a deux façons de réagir à un changement subi :

  1. Vous plaindre de ce changement car la situation vous convenait et vous n’aviez pas envie de changer
  2. Accepter ce changement et en profiter pour réfléchir aux choix qui s’offrent à vous, afin de mieux rebondir

Si on part du principe que vous êtes forcé à changer, autant aborder la situation sous le second angle !

Voici deux exemples concrets.

Exemple 1 : vous êtes licencié

Votre société procède à un licenciement économique. Vous faites partie du lot de licenciés. Comment aborder la situation ?

Vous pourriez vous dire que :

  • vous n’aimiez pas votre boulot ou votre société,
  • que vous étiez en permanence stressé,
  • que votre société était très loin de chez vous,
  • etc…

Vous pourriez alors envisager de :

Comme vous le voyez, il y a toujours des options qui peuvent sembler intéressantes.

A noter : si vous êtes forcé d’effectuer un changement où votre vie se dégrade (ex : déménagement de votre société loin de chez vous), vous pourriez souhaiter procéder à un changement pour pallier au changement subi (ex : changer d’entreprise).

Exemple 2 : vous partez à la retraite

Vous partez à la retraite dans 6 mois et vous stressez de vous y ennuyer car votre travail, c’est votre vie et vous avez laissé peu de place aux amis. Comment aborder la situation ?

Vous pourriez vous dire que :

  • Vous n’aurez plus besoin de travailler pour quelqu’un
  • Vous ne recevrez plus d’ordres ou de directives
  • Vous allez pouvoir faire ce que vous voulez, quand vous le voulez

Vous pourriez alors envisager de :

  • partir faire un tour du monde
  • passer plus de temps avec ceux que vous aimez
  • prendre des cours dans une matière qui vous a toujours passionné (art, histoire, …)
  • vous initier à un art : jouer d’un instrument, apprendre à dessiner, à peindre, …
  • écrire vos mémoires
  • créer un blog pour les retraités !

Conclusion sur les changements subis

Vous le voyez : certains changements subis peuvent être entraperçus de manière positive et les possibilités offertes par un changement sont plus nombreuses que vous ne le pensez.

Vous comprendrez rapidement que certains changements subis peuvent donner lieu à des changements souhaités afin de composer leurs effets. Je donnerai un exemple dans la section suivante.

Le changement subi peut également s’avérer être une « chance » si vous n’étiez pas heureux dans votre vie mais que vous aviez trop peur de procéder à un changement de votre propre volonté.

Ce changement subi vous oblige alors à vous bouger et peut vous offrir l’opportunité d’une vie plus satisfaisante et épanouie.

Se lancer dans un changement et un objectif

Contrairement aux changements subis, les changements souhaités concernent des modifications de notre vie qui répondent à un besoin ou à une envie.

Lorsque le changement est motivé par un besoin, l’objectif sera de tendre vers  une amélioration d’un aspect de notre vie.

Exemple : Vous mettez 1h30mn pour vous rendre à votre lieu de travail chaque matin et soir. Vous rentrez fatigué. Vous n’avez plus le temps et la motivation pour faire du sport ou voir vos amis le soir. Vous ne supportez plus ce temps de trajet. Vous envisagez de changer de travail pour vous rapprocher de chez vous et améliorer votre quotidien.

Voici des exemples de changements et leur raison d’être:

  • Vivre de sa passion (ouvrir un restaurant, devenir blogueur, devenir musicien…)
  • Se sentir bien dans sa peau (maigrir, reprendre le sport, mieux s’alimenter,…)
  • Avoir une meilleure situation financière (changer de boulot, …)
  • L’envie de progresser et d’apprendre (musique, peinture, dessin,…)
  • Réaliser ses rêves (faire un tour du monde, …)
  • Vivre une aventure (partir faire un VIE à l’étranger,…)

Parmi ces exemples, on peut dissocier deux types d’objectifs :

  • les objectifs de type « projets » : faire un tour du monde, ouvrir un restaurant, changer de boulot,…
  • les objectifs de type « habitudes » qui nécessitent une régularité : faire du sport, mieux s’alimenter, apprendre un instrument de musique,…

Les objectifs projets

Les objectifs projets sont des objectifs qui demandent une préparation plus ou moins importante et un plan d’actions à suivre pour réussir l’objectif souhaité.

On peut assimiler ces changements/objectifs à des projets.

Une fois arrivé à la fin du plan d’action, l’objectif est atteint définitivement.

Exemple : Faire un tour du monde nécessite beaucoup de préparatifs. Mais une fois que vous avez tout préparé, que vous partez, et que vous avez fait votre tour du monde, vous avez atteint votre objectif.

Idem pour le projet d’ouvrir un restaurant qui implique une longue et importante préparation . Le jour où vous ouvrez votre restaurant, vous avez atteint votre objectif.

Changer de boulot est également un objectif projet qui demande un mini plan d’action et une recherche pour atteindre son objectif.

Voici l’exemple d’un mini plan d’action pour changer de travail : mettre à jour son CV, regarder les offres, postuler aux offres, préparer les entretiens, passer les entretiens, accepter une offre, démissionner.

Ce qui rebute généralement quelqu’un à faire un changement projet, ce sont toutes les étapes pour réaliser ce projet et la facilité à ne pas changer sa situation.

Les objectifs « habitudes »

Cette seconde catégorie d’objectifs relève d’une ou plusieurs habitudes à prendre et à conserver.

Ces objectifs peuvent être lancées très rapidement. Exemple : arrêter de fumer, reprendre le sport, devenir végétarien.

A la différence de l’objectif projet, il faut garder la régularité de notre objectif en permanence pour le réussir.

Exemples :

  • Pour arrêter de fumer, vous devez cesser et ne pas reprendre
  • Pour reprendre le sport, vous devez aller à la première séance et être régulier
  • Pour devenir écrivain, vous devez commencer à écrire et le faire tous les jours
  • Pour devenir végétarien, il faut commencer et ne plus arrêter

Le plus difficile n’est pas de démarrer son objectif mais d’être régulier dans le temps.

Bien entendu, on peut également avoir besoin de préparer son objectif/changement.

Exemple : si on souhaite devenir végétarien, il est utile de se documenter sur certains sujets liés à la modification d’alimentation. Bien que certaines personnes se lancent dans ce changement sans préparation. Lire à ce propos l’article « Devenir végétarien : le témoignage de Jules et Stéphane ».

Les 3 étapes du changement

On distingue trois étapes principales dans un changement :

  1. la réflexion / préparation
  2. le passage à l’action
  3. la régularité

Dans un changement de type projet, la troisième étape représente le suivi du plan d’action pour atteindre son objectif.

Dans le cadre d’un changement d’habitudes, il y aura généralement pas ou peu de préparation et ce sont les 2 dernières phases qui seront les plus importantes.

Dans les deux cas, les deux dernières étapes comportent chacune des difficultés et la première de ces difficultés réside dans le passage à l’action.

Tout le monde est capable de dire « j’aimerais changer de boulot, arrêter de fumer, perdre du poids, vivre à l’étranger, et faire le tour du monde ».

Mais seul un petit nombre de personnes procéderont au passage à l’action.

On trouve toujours une bonne excuse pour ne pas agir. C’est également pour cette raison que les résolutions ont un taux de réussite proche du néant.

Certaines personnes sont capable de rester dans un boulot qu’elles n’aiment pas par peur de se lancer dans un changement.

Les difficultés de changer

Il y a de petits changements (ex : arrêter de fumer), des changements moyens (changer de boulot) et de gros changements (ex : partir  vivre à l’étranger).

Procéder à un changement, même mineur, n’est pas simple pour tout le monde pour les raisons évoquées précédemment.

Un grand nombre de personnes souhaitent donc changer un aspect de leur vie mais peu  aboutissent à un réel changement, par manque de confiance, volonté, discipline ou de motivation.

Heureusement, il y a des solutions pour pallier à chaque problème et qui passent notamment par le soutien de l’entourage, de personnes ayant le même objectif ou par un coach qui vous conseillera et  soutiendra tout au long de ces changements.

Un conseil pour vous aider à changer

Notre vie est composée de multitudes de changements, subis ou souhaités, mineurs ou majeurs.

Tout changement, même mineur, peut être difficile à réaliser pour certains d’entre nous.

Dans les prochains articles, je vous aiderai à réussir vos changements qu’ils soient de type projet ou habitudes.

Je vous donnerai des conseils pour passer plus facilement à l’action mais aussi pour être plus régulier.

Aujourd’hui, je ne vous donnerai qu’un unique conseil :  lorsque vous hésitez à passer à l’action pour changer quelque chose dans votre vie ou lorsque vous perdez votre motivation dans un changement, souvenez-vous de la raison pour laquelle vous souhaitez ce changement. 

Nous ne sommes pas parfaits et nous avons tous nos moments de faiblesse. L’important, c’est de garder le cap, tout en se souvenant de ce qui nous motive à nous bouger et à réaliser l’objectif que l’on s’est donné.

On ne se bouge pas par hasard. On le fait pour être plus heureux.

Souvenez-vous en permanence de la raison d’être de vos changements.

Et vous, y a -t- il un changement qui vous ferait plaisir ou vous rendrait plus heureux ?

Article rédigé par Sandrino

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.