Jerome a arrêté de fumer avec la cigarette electronique
photo credit : Privé Electronic Cigarettes

Jérôme a fumé pendant vingt ans.

Dans ce témoignage, il raconte comment il a arrêté de fumer avec la cigarette électronique et donne son avis sur le vapotage.

Note : retrouvez toutes les méthodes pour arrêter de fumer ainsi que des conseils pour ne pas reprendre sur la page : arrêter de fumer.

Jérôme a arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique : le témoignage

Bonjour Jérôme

Bonjour Sandrino

Tu as arrêté de fumer en choisissant la cigarette électronique. Tout d’abord, pendant combien de temps as-tu fumé et combien par jour ?

J’ai commencé à l’âge de 17 ans, j’en ai 37, j’ai donc fumé pendant 20 ans environ à raison de 10 cigarettes en moyenne par jour.

Pourquoi ressentais-tu le besoin de fumer ?

L’addiction, les habitudes, notamment les cigarettes plaisir pendant le café, pendant l’apéro. Ce sont sans doute les cigarettes les plus difficiles à arrêter.

Était-ce la première fois que tu arrêtais de fumer ?

Non, j’avais déjà arrêté de fumer pendant 2 ans et demi sans aucun moyen de substitution. Mais j’ai repris à cause des cigarettes plaisir lors de soirées arrosées.

Je trouvais dommage d’avoir repris, j’avais envie d’arrêter de nouveau, mais ne me sentais pas capable d’arrêter de nouveau de cette manière.

Pourquoi as-tu choisi la cigarette électronique ?

J’ai découvert la cigarette électronique via des amis qui l’utilisaient. J’ai pensé que ce moyen pouvait être utile pour la transition. J’ai trouvé sympa le fait qu’on gardait le côté gestuel et la fumée qui ressort comme une vraie cigarette.

Depuis combien de temps as-tu arrêté ?

J’ai arrêté il y a deux mois et demi.

Quels sont les avantages de la cigarette électronique ?

tout d’abord, c’est qu’on garde la sensation de fumer, mais avec le bienfait de l’arrêt de la cigarette. On retrouve le goût, l’odorat, le souffle comme quand on arrête complètement de fumer.

Ensuite, il y a le gain financier, une des raisons principales pour arrêter de fumer. Mon nouveau budget est beaucoup moins conséquent.

Quel est le coût d’achat de la cigarette électronique et des recharges de liquide que tu utilises ?

J’ai acheté un coffret à 60 € dans une boutique à côté de chez moi, à Nantes. Le coffret comprenait une sacoche, deux cigarettes électroniques rechargeables complètes, avec leurs batteries (USB) et les capsules dans lesquelles on charge le liquide.

Concernant le liquide, j’utilise des fioles de 10mm qui coûtent entre 5 à 6 euros, sachant qu’une de ces fioles est environ équivalente à 5 paquets de cigarettes. En comparaison à un paquet de cigarettes qui coûte déjà ce prix-là, c’est donc 5 fois moins cher.

Venons-en au dosage. Lors de ma précédente interview, on m’avait expliqué que gérer la baisse de la dose de nicotine était plutôt compliqué, car cela dépendait du niveau de nicotine contenu dans le liquide et la contenance de la capsule. Est-ce le cas pour toi ?

Effectivement, ce n’est pas forcément évident. Tout d’abord, il existe des e-liquides français, américains et d’autres pays. Je conseille de choisir les français car ils respectent plus de normes et sont plus précis dans le contenu des substances présentes dans les liquides.

C’est avant tout un produit qu’on inhale, il faut donc faire attention à cela. Dans le liquide que j’utilise, il y a 4 produits : Le propylène glycol et/ou de la glycérine végétale, un arôme et de la nicotine.

Dans les liquides français, on a généralement 4 dosages de nicotine : 16 mg, 11 mg, 6 mg et 0 mg. Quand tu utilises une cigarette électronique, on appelle cela « vapoter », tu peux donc vapoter sans nicotine, juste pour le plaisir. 16 mg, ça représente une cigarette « normale ».

Donc, une fiole de 10 mm avec 16 mg de nicotine, ça représente 5 paquets de cigarettes normales. 11 mg, le dosage que j’utilise maintenant, c’est l’équivalent des cigarettes light. 6 mg, c’est l’équivalent des ultra-lights.

Pour cette histoire de dosage, quand je fumais, j’étais à 4 paquets de cigarettes par semaine si on compte les soirées de week-end. Si maintenant je vapote une fiole en une semaine, je suis quasiment à la même consommation qu’avant (NDLR 20 % de plus pour être précis). Si une fiole me dure plus longtemps, c’est que je fume moins qu’avant.

Est-ce que tu as diminué ton dosage de nicotine depuis ton passage à la cigarette électronique ?

Oui, j’ai commencé à 16 mg pendant un mois puis je suis passé à 11 mg, et ce depuis un mois et demi maintenant. Cela se passe bien, mais il faut y aller progressivement pour ces doses de nicotine, car le risque est de remonter par la suite.

Pour en avoir discuté avec des personnes autour de moi, ils sont descendus de deux doses en 3 semaines pour au final remonter à des dosages beaucoup plus importants comme des 18 mg ou 24 mg que l’on retrouve dans des e-liquides américains.

Tu ressens des différences entre le fait de fumer une cigarette et vapoter ta cigarette électronique ?

Oui, c’est différent de la cigarette traditionnelle. C’est un peu l’effet que tu peux ressentir lorsque tu fumais des cigarettes normales et que tu passes à des cigarettes lights.

Tu aspires quelque chose, mais tu as l’impression que c’est super léger, ce n’est pas la même sensation qu’une cigarette normale. Donc, il faut déjà t’habituer, ce qui vient vite, au bout d’une semaine.

Ensuite, quand tu descends ton dosage en nicotine, tu le sens aussi. Il ne faut pas avoir peur de ta consommation qui pourrait augmenter dans un premier temps. Tu t’autorégules au fur et à mesure.

La consommation d’une cigarette électronique n’a rien à voir avec une cigarette normale parce qu’une cigarette normale, tu l’allumes, tu la fumes et tu l’écrases quand tu l’as terminée. La e-cigarette, tu remplis la fiole et tu vas la fumer autant de fois que tu veux.

Cela te fait donc consommer plus au final, étant donné que ta fiole correspond à 5 paquets et que tu peux fumer n’importe où ?

Oui, tu auras tendance à fumer plus, surtout au début. Mais c’est comme tout, cela demande une certaine discipline quand même. En ce qui me concerne, je me refuse à fumer au cinéma, dans mon bureau, ou dans un restaurant.

Si tu respectes certaines règles et que tu gardes le même mode de consommation que tu avais avec une cigarette normale, cela limite ta consommation. C’est aussi un bon moyen de se réguler.

Par exemple, si je suis dans un tournoi de poker, je vais avoir tendance à vapoter mais deux ou trois taffes par-ci par-là. C’est pas comme une clope ou tu vas enchainer les taffes jusqu’à la fin de la clope.

Et quand bien même, tu vapoterai plus que tu ne fumais, rien n’est considéré comme toxique à l’heure actuelle dans les e-liquides si on s’en tient à certaines marques françaises qui sont transparentes dans la liste des substances comme je l’indiquais précédemment.

Il faut savoir aussi que la e-cigarette existe depuis 2004, cela fait déjà 8 ans que cela existe. Moi qui fais du sport, je cours chaque semaine, je pratique un art martial, je sens que j’ai beaucoup plus de souffle qu’avant, contrairement à lorsque je fumais.

Tu retrouves tous les bienfaits de l’arrêt de la cigarette, ce qui prouve que c’est beaucoup moins nocif qu’une cigarette, si ça l’est d’ailleurs. Mais mon objectif est à terme d’arrêter de fumer.

Au final, ça marche bien ? Tu conseillerais ce moyen à d’autres personnes ?

Oui, je le conseillerai en rappelant que cela demande une discipline. C’est une manière plus douce d’arrêter de fumer. C’est toi qui décides de ton dosage de nicotine, de ta consommation, tu es maitre de ton parcours, et c’est plutôt intéressant.

Et financièrement, on s’y retrouve très vite. En deux mois et demi, j’ai dépensé 25 euros pour vapoter, en dehors de l’achat de la e-cigarette. J’ajouterai que ce n’est pas la même dépendance que tu as lorsque tu fumes des cigarettes. Tu as l’impression que le manque est moins fort lorsque tu vapotes.

Un exemple : quand tu fumes, tu te lèves le matin, tu as une super envie de fumer, il te faut une clope, tu n’en as pas, tu es capable d’aller faire des kilomètres pour aller te chercher un paquet de clopes, c’est un truc de fou.

Quand tu vapotes, tu vas avoir envie de vapoter mais tu peux passer outre, tu peux repousser d’une heure ou deux, c’est moins violent en fait. Je me suis demandé si c’était psychologique, mais je pense plutôt que dans les clopes, ils ajoutent des produits, en plus de la nicotine, qui favorisent la dépendance.

Tu as dit que tu arrêterais la cigarette électronique. Tu as un objectif de date en tête ?

Je me donne environ 6 mois pour arrêter de vapoter. Maintenant, si ça prend un an, ce n’est pas grave. L’important, c’est que pendant ce temps-là, je ne fume plus de cigarettes et ça, c’est une bonne chose.

Jérôme, merci pour ton témoignage.

De rien, ce fût un plaisir. J’espère que mon témoignage, si ce n’est de passer à la cigarette électronique, permettra au moins à vos utilisateurs d’arrêter de fumer, car l’objectif final reste d’arrêter de fumer.

Moi qui ai déjà arrêté sans aucun substitut, c’est un changement de vie qui est agréable, tu retrouves le sommeil, l’énergie, tu manges mieux, tu retrouves tout ça. Mais il ne faut pas oublier que le fait d’y arriver sera toujours basé sur la volonté et le plaisir de changer.

Plus d’informations

Pour en savoir plus sur l’e-cig, lisez notre article infos et prix cigarette électronique et consultez l’article de Wikipedia à ce sujet.

Retrouvez également toutes les méthodes pour arrêter de fumer ainsi que des conseils pour ne pas reprendre la cigarette sur notre page dédiée : arrêter de fumer.

Sandrino

8 Commentaires

  1. Mon conjoint et moi fumions notre paquet de cigarette chacun pendant au moins 28 ans. C est un budget je vous l accorde . Etant en week-end end dans le Maine et loir nous passons un soir devant une boutique ou le gars était seul et sommes rentrés . Nous sommes restés plus d une heure à tout tester. Nous sommes partis chacun avec des e cigarette différents avec une dose de 12 au lie des 18 de nos cigarettes. Le lendemain on a tout jeter ensemble et sommes passés à la cigarette. C était il y a 16 mois depuis ni un ni l autre n avons touché à une cigarette et sommes maintenant à 0 g de nicotine. Nous avons mis l argent de côté et sommes allés en Guadeloupe avec .

  2. J’ai arrêté de fumer le 06/01/2016 en remplaçant par la vape au taux de 12mg.
    Le 11/01/2017, un peu plus d’un an après, je passais à 0% nicotine.
    Je continue de vapoter mais de moins en moins.
    J’ai fumé pendant 24 ans et en j’etais arrivée à 1 paquet / jour, je toussais enormement.
    Depuis, je revis

  3. Bonjour
    Il est effectivement possible d’arrêter de fumer avec l’e-cig. J’ai 27 ans , je fumais 30 cigarettes par jours depuis 12 ans . Je suis passé a la cigarette électronique en 6mg . A partir du jour ou j’ai commencé a vapoter je n’ai plus touché une seule cigarette. de semaine en semaine , je vapotais de moins en moins ( il faut aussi dire que j’avais pris un arôme qui ne me plaisait pas trop , du 50/50 pour avoir cette sensation d’irritation, lorsque je vapotais trop je toussais ) soit j ai tout fais pour avoir ma dose de nicotine , me sevrer du gout du tabac , sans pour autant apprécié de trop la cigarette électronique.Au final , après 1mois 1/2 de e-cig , j’ai complètement arrêté la cigarette normal et la vapote. cela fait maintenant 2 mois , que je ne vapote plus. Lors de soirée arrosé c est encore un peu dure mais sinon je n’ai plus du tout envie de cigarette et on peut fumer a coté de moi sans problème

  4. Oui, très bon article. Il n’est cependant pas suffisant, à mon sens, de parler seulement de « ecigarette ». Pour vraiment arrêter le tabac et trouver un réel plaisir, il faut un matériel adapté. C’est là que survient la plus grande difficulté: Le choix…. L’industrie actuellement très conséquente de la cigarette électronique est en plein essor, et prête à vendre et à vanter n’importe quoi… Les erreurs et les désillusions sont donc nombreuses. Personnellement prof d’allemand et trente ans de tabac… Il me fallait arrêter le goudron… Publicités et avis sur l’Internet consultés, je commande alors les matériels les plus en vue actuellement (Entre autres, l’Ego One de Joyetech). Une semaine après, mon « superbe » matériel part pourtant à la poubelle. Métal dans la main, métal dans la bouche.. En bref, AVERSION totale… Reprise du tabac et dégout des ecig, jusqu’à qu’un ami (Merci !) me montre un tout autre modèle (Elips C de Ovale). Là, tout a changé !! Ce n’est donc pas évident, au début, de faire le bon choix. Beaucoup trop rechutent à cause de cela. De nombreux paramètres sont à prendre en cause ( Forme, taille, efficacité, matière utilisée… Et qualité des liquides…) pour vraiment apprécier ces produits, et trouver celui qu’il faut. Une fois découvert le bon, l’on ne pourra plus s’en passer…

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.