Jules décide de faire un jeûne après avoir regardé un documentaire d’Arte sur le jeûne thérapeutique en Allemagne et en Russie.

Il a débuté par jeûner 3 jours puis a testé différentes formules de jeûnes par la suite.

Qu’est-ce qu’un jeûne ? Comment jeûner ? Et quels sont les bienfaits du jeûne ?

Découvrez son témoignage.

Faire un jeûne : le témoignage de Jules

Bonjour Jules, tout d’abord, peux-tu nous rappeler en quoi consiste un jeûne et quels types de jeûnes existent ?

Globalement, tous les types de jeûnes ont le même objectif : améliorer sa santé par une privation volontaire et temporaire au niveau de l’alimentation et/ou boissons afin de provoquer un changement dans le métabolisme de l’organisme et réaliser un semi-nettoyage de certains organes internes (foie, intestins, reins…).

Ce changement va permettre au corps de puiser dans ses propres ressources, de prioriser les organes primordiaux et d’éliminer des déchets ou calculs.

Je parle essentiellement des jeûnes dit thérapeutiques. Sans oublier qu’il y parfois une dimension spirituelle ou religieuse à cette démarche.

Quand as-tu débuté ton premier jeûne et qu’est-ce qui t’a donné envie de pratiquer le jeûne?

En juillet 2014, j’ai regardé sur Arte un documentaire sur le jeûne thérapeutique, où il est pratiqué en Allemagne et en Russie avec un suivi médical et dans certains cas il est même remboursé par l’équivalent de notre Sécurité Sociale.

C’était une vraie découverte, parce que pour moi, jusqu’alors le jeûne était synonyme d’être à jeun pour une prise d’analyses ou intervention médicale, ou alors le jeûne des croyants religieux.

Le film exposait le sujet d’une manière assez pragmatique, ce qui m’a décidé de faire l’expérience par moi-même.

Quelle a été la réaction de ta famille et de tes amis lorsque tu leur as annoncé que tu faisais des jeûnes ?

L’étonnement fut la plus grande réaction de mon entourage.

Suivirent ensuite des remarques du genre : « Tu vas tomber malade », « Mais pourquoi tu fais ça, tu es déjà maigre ! », « Ah, moi je ne pourrais pas le faire ».

Bref, ils ne connaissaient pas le but de cette expérience. Donc, j’ai un peu expliqué, mais sans vouloir persuader.

Comment s’est passé ton premier jeûne ? Est-ce que ça été difficile ? Comment t’es tu senti ?

J’en suis à mon troisième jeune et les symptômes sont similaires, seul leur degré peut varier.

Le plus dur est le premier repas manqué où l’estomac vide se contracte et l’on éprouve cette sensation de faim désagréable qui s’estompe au fur et à mesure.

Mais vient ensuite plus dur encore : au bout de 24 heures, j’ai mal au cerveau. Je pense qu’il lui manque des sucres rapides et c’est à ce moment-là que le métabolisme commence à changer pour puiser ce dont il a besoin dans les cellules graisseuses.

A ce moment-là, je me repose et je ne sors pas, la nuit peut aussi être un peu agitée. Mais tout ça est surmontable.

Puis le deuxième jour, je me sens déjà mieux et j’ai des activités normales. Il m’est même arrivé le troisième jour d’être totalement euphorique !

Et tes jeûnes suivants ? As-tu pratique le même type ou d’autres pour voir les différences ? Peux-tu nous décrire ton retour d’expérience à ce sujet ?

Les premiers jeûnes, je les ai faits pendant 3 puis 2 jours en buvant que de l’eau.

Le troisième jeûne, j’ai fait 2 jours sans eau et le 3ème avec de l’eau seule, de l’eau légèrement salée, et une émulsion d’une cuillère de jus de citron et d’huile d’olive.

Vu que je suis plutôt en bonne santé et que je pratique un régime alimentaire végétarien et équilibré, les prochains jeûnes, je les ferai moins longs.

Est-ce que l’on peut pratiquer du sport pendant le jeûne et si c’est le cas, en as-tu fait ?

Oui, c’est même conseillé de faire de l’exercice physique mais pas forcément très poussé, comme la randonnée, du vélo, du yoga…

En ce qui me concerne, comme je ne suis pas de nature sportive, je marche essentiellement.

Et en plus, je pratique ponctuellement la médiation, qui est une autre forme de sport mental.

Est-ce que jeûner t’as fait perdre du poids, des graisses, du muscle ? 

Lorsque tu prives ton corps d’alimentation pendant plusieurs jours continus, forcément tu perds quelques kilos.

Mais je n’en tiens pas compte, car je ne surveille presque jamais mon poids.

Néanmoins pour moi, le plus visible, c’est la diminution de la masse graisseuse au niveau du ventre.

J’estime toute de même que jeûner pour maigrir n’est pas une approche appropriée.

C’est une question un peu sensible mais quel est l’impact du jeûne sur les selles ? 

C’est une question tout à fait naturelle. C’est d’ailleurs une des choses notables dans les dix heures environ qui suivent le début du jeûne : tu n’as plus de selles !

Alors même que les intestins ne sont pas vides.

Ca fait du papier hygiénique et de l’eau des WC en moins, c’est écologique. Je n’y avais même pas pensé ! (rires)

Tu m’as indiqué que tu avais pris des notes de tes expériences de jeûne, quelle en était la raison et est-ce que cela t’a été utile ?

Etant donné que j’ai abordé le sujet de façon expérimentale, j’ai décrit le déroulement et noté mes impressions et ressentis pour ensuite en faire le bilan et les comparer avec les autres fois.

De plus, ces comptes-rendus rejoignent ceux de bien d’autres expériences !

Avec le recul, quels sont les apports et avantages de faire un jeûne ?

Le premier effet positif pour moi fût de voir concrètement les possibilités de mon corps, qui sont plus grandes que je ne le pensais auparavant.

Donc c’est d’abord une découverte.

La deuxième surprise fut d’apprendre que je peux très bien surmonter la sensation de faim. Et enfin la reconnaissance du vrai plaisir de manger de bonnes choses saines !

Y a -t-il des inconvénients ? Notamment en terme d’apports si on ne boit que de l’eau ?

Probablement que oui pour des personnes qui ont des carences en vitamines ou autres nutriments.

Mais globalement, si le jeûne est fait avec un suivi médical pour les débutants ou bien déroulé pour les expérimentés, je pense qu’il n’y a aucun risque.

Pour des raisons pratiques ou d’organisation, tu préconises plutôt de jeûner en semaine ou le week-end ? 

Personnellement, je commence toujours le jeudi soir, pour pouvoir terminer le samedi ou dimanche soir.

Je préconise plutôt les moments où l’on ne travaille pas et l’on peut se reposer. Donc les weekend, ou vacances sont plus appropriés.

Quelle durée préconises-tu et quel type de jeûne préfères-tu ?

Pour débuter, une journée entière (24h) de jeûne est une bonne initiation. Mais comme la première journée est la plus difficile, après il en coûte peu de continuer jusqu’à deux ou trois jours.

En ce qui me concerne, j’arrive à jeûner 3 jours, mais mon objectif serait d’atteindre 5 jours. Certaines personnes peuvent aller jusqu’à une douzaine de jours avec l’absorption d’un minimum de calories tout de même (bouillon, jus…).

A qui conseillerais-tu de faire un jeûne ?

Tout en n’étant pas un spécialiste de la question, je dirais que toute personne en bonne santé et surtout aux personnes qui ont des problèmes de peau, de foie, des allergies et autres irritations peuvent faire un jeûner de quelques jours.

Et il faut savoir, qu’il est possible de compléter le jeûne par un nettoyage du foie et des intestins, mais ça c’est un autre sujet.

Quels conseils tu donnerais à nos lecteurs qui souhaiteraient se lancer dans un jeûne?

D’abord, je proposerai de regarder le même documentaire que j’ai regardé. A savoir « Le jeûne, une nouvelle thérapie ? » de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade. Il est visible gratuitement sur le site d’Arte.

Je n’ai pas de commission pour leur faire de la pub (rires). Je présume que des ouvrages abordent aussi le sujet.

Et en parler à son médecin, ça peut être aussi un bon point de départ.

Y a -t- il des sites qui t’ont été plus utiles que d’autres pour t’aider à comprendre et pratiquer le jeûne ?

Je n’ai pas forcément de sites en tête à donner.

Mais avec les mots clés « jeune thérapeutique » sur mon moteur de recherche préféré (Qwant.com ;), on trouve des sites sérieux comme Doctissimo par exemple.

Mais comme pour tout ce qui est sur Internet, il faut être vigilant.

En effet certains donnent des démarches à suivre sans forcément les avoir essayées ou même néfastes pour certaines personnes.

J’ajoute cependant, que c’est à chacun de se faire sa propre expérience.

Merci Jules !

Merci Sandrino !

N’hésitez pas à lire notre section témoignages !

Si vous avez apprécié cet article, vous pourriez le partager avec vos amis. Si vous trouvez que notre site est utile, pourquoi ne pas liker notre page Facebook ? Et si vous souhaitez recevoir nos prochains articles par mail, n'hésitez pas à vous inscrire ci-dessous. Merci !

Reçois les articles par email dès leur parution:

2 Commentaires

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here