Gauchos Estancia
photo credit: Mariano Mantel

Séjourner en estancia et partager la vie des gauchos sur la Terre de Feu est l’une des plus belles expériences lors d’un voyage en Argentine.

Voyage Argentine en Terre de feu : un peu d’histoire

Nous partons en Terre de Feu découvrir le mode de vie des Patagons du bout du monde. L’Archipel, d’une surface comparable à celle de l’Irlande, est partagé entre le Chili et l’Argentine. Il abrite l’Île Grande, la plus étendue de l’Amérique du sud, ainsi que des îlots majoritairement inhabités.

Avant d’être découverte en 1520 par Magellan, les indiens Onas, Haush, Yamanas et Alakalufs habitaient l’île depuis plus de 10 000 ans. Pour la petite histoire, l’explorateur avait baptisé cette terre encore inconnue Terre de Feu car l’île était illuminée par des feux Yámanas lorsqu’il naviguait au large.

Jusqu’au XIXe siècle, la région reçoit quelques visites de marins et explorateurs mais c’est à la fin du XIXe siècle que les estancieros installés depuis peu décident d’éradiquer les derniers amérindiens. L’Argentine fonde sa capitale, Ushuaïa, en 1884.

L’archipel se peuple par la construction d’un bagne qui fonctionnera jusqu’en 1947. L’installation d’immigrants italiens, espagnols, croates ou encore libanais complète la population.

Ushuaïa, le bout du monde

La capitale borde le mythique canal Beagle qui contribue largement au charme de la ville australe. Une jolie balade se profile sur l’avenue Maipu où ses anciennes maisons et restaurants longent la baie avec son port et ses bateaux en partance pour l’Antarctique. Les musée maritime et musée du bagne sont installés dans l’ancien pénitencier construit en 1902, acteur important dans la construction de la ville.

Pont terre de feu Ushuaia
photo credit: Douglas Scortegagna

Enfin, des excursions en catamaran, en voilier ou en zodiac sur le canal Beagle, évoqué précédemment, vous permettent d’admirer des albatros géants, des manchots ou des lions de mer…

La fête de la nuit la plus longue, du 20 au 21 juin, marque l’entrée dans l’hémisphère sud de l’hiver. Un feu d’artifice clôture la soirée en beauté.

Autour d’Ushuaïa

Ushuaïa est entourée par des paysages étonnants, entre mer et montagne. L’hiver, les amateurs de ski se dirigent vers le Cerro Castor qui propose 26 pistes au cœur de la forêt de lenga ; l’été vous montez jusqu’au glacier Martial, qui domine la ville et offre un paysage éblouissant.

Martial Glacier
photo credit: Peter Ulrich

Les multiples rivières sont autant d’accès à la dame nature ; le lac Fagnano étant un site idéal pour pêcher et se détendre. Enfin, prenez un peu d’altitude en survolant Ushuaïa et ses alentours à bord d’un hélicoptère. Ce baptême de l’air vous garantit des sensations inoubliables !

Le Parc national Terre de Feu

A partir de votre port d’attache d’exception, vous allez visiter le Parc national de Terre de Feu qui se trouve au sud-ouest de la province, non loin d’Ushuaïa. Le Parc fut modelé par les différents phénomènes glaciaux à travers le temps, ainsi le relief y est plutôt accidenté et les montagnes abruptes, surtout à proximité de la cordillère de Darwin.

Le Parc national de Terre de Feu protège une biodiversité riche de type subantarctique. La flore du Parc est particulièrement riche et caractéristique de la région. Au nord, on y rencontre des forêts fuégiennes essentiellement composées d’arbres Nothofagus comme le ñire ou la lenga.

Au-delà, on trouve des mousses et lichens. Les vallées froides et humides sont, quant à elles, jonchées de tourbières. Cela dit, pour profiter d’un paysage fleuri, la meilleure saison reste le printemps.

La faune n’est pas en reste, notamment par sa variété d’oiseaux qui compte pas moins de 90 espèces. Parmi les mammifères, vous ferez peut-être la connaissance du renard de Magellan ou du guanaco, le lama sauvage.

Baie de Lapataia
photo credit: Ulrich Peters

Le meilleur moyen de profiter de la beauté du Parc est de se promener sur les nombreux sentiers balisés sur les 2 000 des 63 000 hectares accessibles aux visiteurs, le reste étant classé Réserve naturelle. Nous vous conseillons le sentier Senda Laguna Negra qui longe la rive occidentale du Río Lapataia.

Vous pouvez également faire une balade nautique sur la baie Ensanada jusqu’à l’île Ronde, un jardin botanique d’environ 10 hectares qui abrite une colonie de cormorans de Magellan.

Estancia Rolito

L’estancia Rolito est la demeure idéale pour profiter d’une expérience unique en Terre de Feu. Nichée à 150 km au nord d’Ushuaïa, au plein cœur de 17 000 hectares de steppe, vous découvrez une petite maison dans la prairie tenue depuis des générations par la même famille qui y élève des moutons.

Sa singularité tient au fait qu’elle dispose seulement de six chambres pour ses invités privilégiés. Les repas sont l’occasion de savourer des côtes d’agneaux élevés sur la propriété et les recettes ancestrales jalousement gardées par les maîtres de maison.

Sur cette terre, beauté patagone, l’estancia Rolito propose en outre pléthores d’activités telles que des promenades à pied ou à cheval vers le Cabo San Pablo ou des sessions de pêche. Vous pouvez également, en saison, participer à la tonte des moutons.

L’univers des gauchos, les nomades des temps modernes

L’estancia Rolito vous promet de vivre une expérience unique, parmi les gauchos de Patagonie. Vous êtes interpellé par l’authenticité de leur mode de vie. Historiquement, ces cow-boys d’Argentine ont eu pour rôle de garder des troupeaux sur des immenses étendues de prairie et de dresser les chevaux sauvages.

Toute une sous-culture s’est développée avec des traditions, des rites et des coutumes immuables qu’ils aiment célébrer au travers de fêtes telles que la yerra, un rassemblement collectif en automne qui réunit tous les gauchos d’une même estancia, ou encore la journée nationale du gaucho le 6 décembre de chaque année.

Les gauchos, ces hommes libres, font donc figure de mythe dans l’imaginaire collectif argentin. A défaut de les croiser dans les pulperías, lieu de rencontre emblématique de la culture gaucho, l’estancia Rolito vous invite à côtoyer les gauchos durant leurs tâches hebdomadaires et participer à la vie de la ferme.

De retour dans votre nouvelle maison coup de cœur, un moment de détente au coin de la cheminée finira de vous charmer… Vous êtes au bout du monde.

Article invité écrit par Pauline d’Argentina Excepcion. Plus d’infos : estancia Rolito

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.