15 conseils aux freelance qui travaillent à la maison
photo credit : Erik De Leon

Travailler de chez soi, c’est le rêve de nombreuses personnes.

Fini les transports et bienvenue à la flexibilité.

Mais ce rêve a ses spécificités et son lot d’inconvénients, surtout lorsque l’on est totalement indépendant et que toute notre activité s’effectue à la maison.

Voici 15 conseils qui vous aideront à mieux vous organiser et à mieux vivre ce travail à la maison.

Le manque de relations sociales et humaines

On aura beau pester contre certains collègues que l’on ne supporte pas, il y en a d’autres à qui on s’attache et que l’on aime revoir tous les jours. Du petit café qu’on prend ensemble aux photos de vacances, ces relations sociales au bureau nous font du bien.

Lorsque l’on travaille de chez soi, on prend son café seul, et on ne parle à personne pendant les pauses que l’on s’accorde.

Certes, on peut toujours décrocher son téléphone et appeler ses amis ou sa famille, mais il y a une différence notable entre parler et déjeuner quotidiennement en groupe au bureau et appeler un ami distant tous les jours (ce qu’on ne fait d’ailleurs jamais).

L’appartenance à un groupe ou une entreprise est également importante, même si la fierté d’appartenir à une grande entreprise se fait de plus en plus rare.

Si vous supportez mal le fait de travailler seul en journée, voici quelques conseils :

1 – Si vous habitez proche d’un lieu où travaille un ami, déjeunez avec lui de temps en temps.

2 – Si vous ne voyez personne pendant la journée, et que vous est célibataire, sortez régulièrement le soir pour voir du monde ou au mieux, après le travail, pour un apéro. Cela permet de ne pas faire peser de solitude en journée car on sait qu’après 18h, on ira boire un verre entre amis. La récompense après l’effort, en quelque sorte.

3 – Si vous êtes en couple, vous disposez d’une activité sociale le soir à la maison mais ne négligez pas vos amis. Ils sont importants pour votre équilibre.

4 – Exercez une activité sportive ou artistique (ex : danse) pour d’une part, faire du bien à votre corps et donc votre esprit, et d’autre part, avoir une activité sociale car on peut faire de belles rencontres dans des associations. A noter que de nombreuses associations proposent des cours en journée, notamment le midi, si vous souhaitez faire une pause active avant le déjeuner et voir du monde en milieu de journée.

La difficulté d’organiser son temps

On se plaint souvent d’avoir un chef qui ne nous laisse pas de liberté mais il y a un avantage : nous devons moins réfléchir. Et le choix est une source de stress. Quand on nous dirige, que l’on nous dit ce que l’on doit faire, c’est donc plus simple pour nous.

Une problématique importante lorsque l’on est notre propre chef, c’est l’organisation du temps. Par quoi commencer, comment prioriser, quel délai se fixer et comment respecter ce délai ?

De plus, et même si on retrouve cet aspect dans un bureau classique, on peut passer son temps à flaner sur Internet ou regarder la télé au lieu de bosser sur un projet.

Si vous avez des difficultés à organiser votre temps, voici quelques conseils :

5 – Adoptez un rituel : vous devez vous lever tous les jours à la même heure comme si vous alliez au travail et commencer votre activité à la même heure (quelle qu’elle soit). C’est le point le plus important de tous.

6 – Si vous travaillez sur plusieurs projets, faites-vous un planning hebdomadaire en dédiant des demi-journées ou journées sur un projet ou activité spécifique. Cela vous permettra de ne pas mélanger certains sujets. Car on est plus efficace si on reste concentré sur un sujet pendant plusieurs heures. Prévoyez dans votre planning des pauses et des créneaux pour checker vos emails ou pour le surf internet.

7 – Si vous êtes enclin à trop surfer sur des sites chronophages (ex : Facebook), il existe des logiciels que vous pouvez utiliser pour bloquer certains sites pendant certaines périodes de la journée en avance.

8 – Priorisez vos activités et tâches au moins une fois par semaine.

9 – Idéalement, définissez la veille, les tâches les plus importantes que vous aurez à faire le lendemain et commencez par celle-ci le lendemain matin avant toutes les autres. N’allez pas checker vos mails avant d’avoir terminé.

10 – Ne checkez pas vos emails en premier en vous levant le matin. Définissez-vous des créneaux en journée (comme pour le surf internet), si possible en fin de matinée.

Le maintien de la motivation

Lorsque l’on travaille de chez soi, on se retrouve face à soi-même, avec ses doutes et ses remises en question, surtout au lancement d’une nouvelle activité indépendante.

On se demande alors si on fait le bon choix, si cette activité est faite pour nous, si c’est un bon choix à long terme.

Ces questions sont toutes à fait normales et il faut se les poser. Mais il ne faut pas le faire dès le début. Il faut pratiquer ce type d’activité pendant au minimum une année, voire deux, le temps de disposer d’une clientèle régulière, de prendre ses marques et d’avoir résolu les flottements de lancement de l’activité.

Conseils pour rester motivé :

11 – Ne doutez pas. Gardez à l’esprit votre objectif initial, cela vous permettra de garder le cap pour atteindre cet objectif. Sinon vous risquez de baisser trop vite les bras, ce qui serait bien sûr dommage.

12 – Le maintien de la motivation est lié au manque de relations sociales et à une mauvaise gestion du temps qui nous détourne de notre objectif. Si vous gérez correcement ces deux problématiques, vous tiendrez beaucoup plus facilement.

13 – Le support de votre entourage est essentiel. N’hésitez donc pas à vous entretenir avec vos amis ou votre partenaire de votre activité et de vos doutes.

14 – Le dernier axe de motivation n’est pas des moindres, c’est la réussite de cette activité. Si votre activité génère des des revenus qui vous permettent de vivre, que vous avez un équilibre social et que vous travaillez dans un environnement agréable (chez vous), vous n’aurez plus de problèmes de motivation. C’est pour cette raison qu’il faut se donner les moyens de réussir.

15 – une solution : le coworking

Aux problématiques énoncées précédemment, il existe une solution : le coworking.

Ce sont des bureaux partagés généralement entre des indépendants de tous bords et de très petites sociétés.

Cela permet de résoudre plusieurs problèmes : les relations humaines que l’on peut y entretenir et la motivation grâce au rituel d’aller « au bureau ». Ce n’est pas une solution à tout car on reste maitre de son temps.

Il faut une discipline quand on est notre propre chef. Mais si vous n’arrivez pas à vous auto-gérer, peut-être que l’activité d’indépendant n’est pas faite pour vous, tout simplement.

Un autre avantage est que cela permet d’échanger sur nos activités et d’avoir des conseils avisés de personnes généralement dynamiques et pourvues d’idées.

Le seul inconvénient est le fait de payer un loyer alors que travailler de chez soi est gratuit.

Pour ce qui est des transports, il faut bien entendu trouver un coworking proche de chez soi, sans quoi on perd un avantage important.

Il existe de nombreux espaces de coworking à Paris. Voici des exemples de sites qui vous aideront à en trouver :
http://www.neo-nomade.com/
http://www.coworkshop.fr/

Pour trouver un coworking dans votre ville, direction google et tapez coworking suivi du nom de votre ville.

Article rédigé par Sandrino

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.