Pourquoi apprendre à jouer aux échecs ? Pour s’amuser bien sûr ! Mais aussi parce que les résultats des études sur le jeu d’échecs sont spectaculaires.

Michel Noir, dans sa thèse (lien à la fin de l’article), a par exemple montré que des enfants ayant suivi un cours d’échecs pendant deux ans ont amélioré :

  • leur concentration de 50 %
  • leur mémoire de 22 %
  • leur logique de 32 %

Ça fait rêver non ? Si on peut imaginer sans trop de mal pourquoi le jeu d’échecs améliore la concentration, voyons ce qu’il en est de la mémoire.

Une mémoire mieux organisée

Un des pères fondateurs de la psychologie cognitive Alfred Binet s’est demandé un jour en voyant des joueurs d’échecs jouer à l’aveugle (sans regarder un échiquier) comment ils pouvaient retenir toutes les informations nécessaires pour mener à bien leur partie. Sont-ils plus intelligents que la moyenne ? Bien sûr que non ! Il s’est avéré après une étude poussée (1894) que leur mémoire est simplement mieux organisée. Ils parviennent à stocker les informations de façon plus intelligente ce qui leur permet notamment de les retrouver et de les utiliser plus facilement.

Qu’en est-il de la logique ?

Pourquoi le jeu d’échecs améliore la logique ? Parce qu’un problème d’échecs s’aborde comme un problème de mathématiques : il faut analyser les données et structurer sa pensée pour élaborer un plan d’action. « Observation – analyse – hypothèses – vérification – planification – probabilité et calcul des variantes – analyse des conséquences – toute la chaîne méthodologique est présente dans ce jeu. » (M. Noir, op.cit.)

Notons également que le jeu d’échecs est un jeu extrêmement complet qui touche des domaines très variés. Savoir gérer son temps, être créatif, planifier, anticiper font partie des compétences d’un bon joueurs d’échecs.

Pourquoi le jeu d’échecs est parfait pour s’améliorer ?

Lorsqu’on résout un exercice d’échecs, on se place exactement dans les mêmes conditions que dans bien d’autres situations qui demandent de la concentration : passer un examen, faire son travail au bureau ou même réfléchir à comment réparer une fuite d’eau à la maison !

On est seul face au problème qu’on doit résoudre et on doit mettre tout en œuvre pour réussir. L’intensité qu’on met à résoudre un problème d’échecs est même bien supérieure à celle mise dans des situations similaires de la vie courante et les compétences que vous allez apprendre grâce à la résolution d’exercices, vous pouvez les transférer et les utiliser dans d’autres situations.

Comment apprendre à jouer aux échecs ?

Première chose à faire, apprendre le déplacement de chaque pièce et les quelques règles du jeu.

Mais juste jouer aux échecs ne suffit pas pour en recevoir les bénéfices. Les études ont montré qu’il est important de se mettre en situation de problème. Et pour cela, les exercices pour faire échec et mat sont parfaits. Pourquoi ? Parce que…

  • Le seul pré-requis pour résoudre un problème pour faire échec et mat est de savoir bouger les pièces. Pas besoin de concepts stratégiques ou tactiques. Dès le début de l’apprentissage, on peut donc se plonger en pleine réflexion et résoudre ces problèmes.
  • résoudre un problème c’est comme être en face d’un défi ou une énigme et cet aspect ludique du jeu est très motivant et favorise le développement de l’attention et de la logique.
  • Les solutions sont souvent spectaculaires et cachées. Cela développera votre imagination et votre créativité.
  • Les études ont démontré que les problèmes d’échecs ont une utilité énorme pour savoir bien jouer aux échecs. Anticipation, visualisation de thèmes et manœuvres géométriques, développement des capacités calculatoires sont développés grâce à la résolution de ces exercices.

Il est intéressant également de remarquer que le jeu d’échecs et tout particulièrement la résolution de problèmes pour faire échec et mat va vous faire réfléchir sur votre façon de penser. Vous allez devoir combattre des illusions d’optiques, des réflexes ou des mauvaises habitudes que vous avez prises depuis de longues années… Ce jeu va vous faire sortir de votre routine et vous ouvrir tout un monde nouveau !

Un exemple d’exercice d’échecs

Voici une magnifique composition de V. Alexsandrov parue en 1991. Peu de pièces, une consigne simple :Les blancs jouent et matent en deux coups. Et pourtant il faut être extrêmement créatif pour trouver la solution.

exemple jeu echecs
Les blancs jouent et matent en deux coups

La solution : Les blancs jouent un premier coup très surprenant : leur Dame sur la case c6 et les noirs se font mater au prochain coup quoi qu’ils jouent ! Par exemple, s’ils prennent la Dame avec leur pion b7,  les blancs jouent leur Tour en b8 et font mat. S’ils prennent le Cavalier avec leur Fou, la Dame prend le pion b7 mat et s’ils jouent leur pion en a5, Tour en a6 mate également.

Ne vous inquiétez pas si cela vous paraît compliqué. Il faut passer du temps sur la position et même revenir plusieurs fois dessus pour commencer à entrevoir la solution. Et au début, on commence par de petits problèmes plus faciles mais tout aussi instructifs !

Un programme d’entraînement alliant concepts échiquéens et exercices pour développer des compétences

Une équipe composée de joueurs professionnels, d’entraîneurs et de professeurs vous propose un programme d’entraînement alternant vidéos courtes pour apprendre des concepts stratégiques et fiches d’exercices soigneusement corrigées.

Inscrivez-vous sur http://www.apprendre-les-echecs-24h.com pour obtenir le programme d’apprentissage gratuit.

Comme le jeu d’échecs ne se résume pas à des savoirs purement échiquéens. Les programmes suivants allient des concepts échiquéens avec des explications et des exercices permettant de développer vos compétences et de vous améliorer.

Par exemple, les thèmes développés dans le programme « avancé » sont :

  • La mémoire (le chunking, la mémoire épisodique, le palais mental…)
  • Apprendre à gérer son temps (la prise de décision, anticipation, planification)
  • La dissonance cognitive
  • La pensée analogique
  • Le rôle de l’erreur

Tandis que les concepts échiquéen de ce même programme vous apprendront à utiliser vos pièces pour qu‘elles aient le maximum d’activité et à définir vos stratégies pour l’ensemble de la partie.

Bon amusement et bonne découverte !

Pierre Petitcunot

Pour plus d’informations sur la thèse de Michel noir, voici le lien vers sa thèse.

Pour accéder aux autres articles liés à l’apprentissage, voici la liste des articles de la catégorie Apprendre.

Pourquoi et comment apprendre à jouer aux échecs ?
Moyenne de 4.6 pour 5 votes
Banniere Gymglish BTQ

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here